Claude Guéant tente de décrisper la communauté musulmane

On sait que depuis son entrée en fonction, Claude Guéant a suscité un nombre de polémiques et de controverses assez important, et notamment concernant l’immigration et la laïcité, sujets sur...

On sait que depuis son entrée en fonction, Claude Guéant a suscité un nombre de polémiques et de controverses assez important, et notamment concernant l’immigration et la laïcité, sujets sur lesquels certains de ses propos lui ont valu une montée au front de l’opposition, et des applaudissements du Front National. C’est pourquoi, pour commencer l’année autrement que sur une polémique de parachutage, Claude Guéant a accordé au journal Le Monde une interview aujourd’hui, dans laquelle il tente d’apaiser la communauté musulmane, à seulement 4 mois de l’échéance présidentielle.

Il commence tout d’abord par y promettre qu’en ces temps de campagne présidentielle, il n’y aura pas de polémique ou de débat sur l’islam ou la présence des musulmans en France, de manière peut-être à essayer de faire oublier aux électeurs la dérive droitière de l’UMP de ces dernières années. Dénotant un bilan positif du Gouvernement en la matière, avec surtout la loi sur le voile intégral qui amènerait sur le terrain des retombées positives et qui « s’applique sereinement » selon les dires du ministre. Cependant, il a évoqué le désir de ne pas légiférer en la matière, de manière à ne pas créer des « empoignades » durant les prochains mois.

Tout au long de ces propos, le conseiller de Nicolas Sarkozy a véritablement tenté d’apaiser la communauté musulmane, en faisant par exemple une distinction claire entre islam modéré, « ouvert, tolérant et pleinement inséré dans la société » et l’islam radical contre lequel il faut naturellement lutter. De plus, il y explique aussi sa vision de la laïcité selon laquelle « la laïcité fait que les religions se vivent de manière discrète en France », « ce qu’on demande c’est que les expressions religieuses de certains ne soient pas ressenties comme provocatrices par l’ensemble des français ».

Une mise au point était sans doute inévitable tant la position de Claude Guéant au ministère de l’intérieur avait été fragilisée tout au long de 2011, de par les polémiques et réactions enflammées qu’il y a suscité. On lui a notamment reproché les propos suivants :

- « C’est vrai que l’accroissement du nombre fidèles de cette religion (sic l’islam) pose problème ».

- « Les français à force d’immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux ». Cette déclaration lui avait valu la remise d’une carte d’honneur du Front National par Marine Le Pen.

- « De voir les pratiques qui s’imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale »

EliDy